Eléments de réponse a propos de Proxima b

Ici, on papote et on parle de tout , de rien... dans le respect des règles bien sûr ! :)
Répondre
Avatar du membre
keltwookie
Admin du site
Messages : 80
Enregistré le : mer. avr. 04, 2018 5:42 pm
Localisation : Kashyyyk
Contact :

Eléments de réponse a propos de Proxima b

Message par keltwookie » ven. avr. 06, 2018 2:24 am

*Note: Ce topic est la synthèse de différents articles parus sur divers sites web traitant du sujet*

Depuis à peu près vingt ans, près de 3500 exo-planètes ont été détectées autour d'autres étoiles que notre soleil et jusquà maintenant, ces découvertes avaient "oubliè" Proxima Centauri, l'étoile la plus proche de notre soleil.
La nouvelle tombe sur les téléscripteurs du monde entier le 24 aôut 2016 : Proxima possède une planète pouvant abriter la vie.

"Génial , fantastique, Noël... on y va quand?"
Hola, doucement, ne nous affolons pas.
Guillem Anglada-Escudé (université Queen-Mary de Londres) est d'ailleurs prudent: "On peut juste calculer des probabilités."
D'autres parts, un récent article paru sur le site web de la NASA dit:
"(...) Certains évoquent une planète complètement sêche, tandis que d'autres permettent le présence significative d'eau dans sa composition.(...)"
Source: https://exoplanets.nasa.gov/news/1395/s ... habitable/
On pourra noter dans l'article énormément de "si", et que l'emploi du conditionnel est fréquent. C'est à dire que nous n'avons aucune absolue certitude pour l'instant quand à la viabilité de cette planète, tant que des observations plus poussées ne seront pas effectuées.

Mais que savons nous exactement?

Proxima b tourne autour de son étoile et apparait probablement rocheuse, comme notre Terre, sa masse étant de 1,3 supérieure à notre planète. Enfin, elle se situe à 7 millions de kms de Proxima Centauri, donc 20 fois plus près que la Terre ne l'est du Soleil. Mais son étoile, simple naine rouge, est bien moins brillante que la nôtre. Proxima b se situe donc bien dans la zone habitable, et sa température autoriserait la présence d'eau liquide à sa surface.



Les équipes de chercheurs, en majorité françaises, étudièrent la probabilité d'habitabilité de cette planète, donc la possibilité qu'elle abrite de l'eau sous sa forme liquide à sa surface. Les études démontrent que si Proxima b se situe effectivement dans la zone habitable de Proxima Centauri, là où des océans peuvent exister en surface, cela n'a pas toujours été le cas.
En effet, au début de son histoire, cette étoile était beaucoup plus brillante et donc, l'eau ne pouvait pas exister à l'état liquide à la surface de la planète, l'eau étant vaporisée en une épaisse atmosphère exposée au rayonnement énergétique de son étoile. Les chercheurs ont étudié les caractéristiques de ce rayonnement: La planète reçoit aujourd'hui 250 fois plus de rayonnement X et 15 fois plus d'extrême UV que la Terre. Cette forte irradiation a pu briser les molécules d'eau et fortement chauffer la haute atmosphère de la planète pour générer une importante perte d'eau et de gaz vers l'espace.  Malgré tout, la planète pourrait posséder aujourd'hui une atmosphère épaisse et des océans Tout dépend de la quantité d'eau et de gaz dont elle a hérité lors de sa formation.
De nombreuses simulations ont été conduites pour explorer les quantités d'eau et de dioxyde de carbone présents et ont démontré que selon la période de rotation et la quantité de gaz à effet de serre, l'eau liquide pourrait être présente sur toute la surface de la planète ou seulement dans les régions les plus ensoleillées, mais si la planète s'avère pauvre en eau, il est probable que celle-ci se condense et s'accumule dans les régions les plus froides. Cependant, l'atmosphère et son effet de serre pourraient permettre la fonte de la glace d'eau et la création de lacs et des rivières dans ces zones.
Mais tout dépend aussi de la rotation de la planète, qui pourrait avoir une face constamment plongée dans la nuit car bloquée par les forces de gravitation, caractéristique typique de planètes orbitant dans les zones d'habitabilité de naines rouges (voir plus bas).

D'autres parts, la zone dite "habitable" d'une étoile ne veut pas forcément dire qu'une planète située à l'intérieur de cette zone est hospitalière pour l'homme: Mars est considérée comme faisant partie de ladite zone et pourtant, je déconseillerais vivement de s'y rendre sans scaphandre pressurisé.

D'autres facteurs pourraient rentrer en ligne de compte: Tout d'abord voici la représentation schématique d'Alpha Centauri:
► Afficher le texte
*Note: Image prise depuis http://physiquereussite.fr *

Oui, Alpha Centauri est un sytème à trois étoiles:

- Alpha Centauri A – Une étoile jaune, semblable à la notre et légèrement plus grosse
- Alpha Centauri B – Une naine orange

Les naines oranges présentes quelques particularité interéssantes:
1) Elles ont une très grande longévité qui donnerait amplement le temps à des formes de vie complexes de se développer.
2) Elles sont beaucoup moins éruptives que les naines rouges.
3) Une planète dans la zone habitable d’une naine orange ne sera pas verrouillée sur son orbite.


Et enfin :

- Alpha Centauri C ou Proxima – Celle qui nous inéresse et donc une naine rouge.

1) Elles constituent 70 à 80 % des étoiles dans notre galaxie
2) La zone habitable est bien plus proche de l'étoile et quand une planète orbite autour d’une étoile de très près, l’attraction gravitationnelle de celle-ci peut forcer la planète à adopter une rotation synchrone avec elle. Cela signifie qu’elle présente toujours la même face à son étoile, comme notre Lune le fait pour la Terre. Elles ont un jour permanent et un côté nuit permanent.Ce scénario d’exposition à la lumière permanente pourrait conduire à une sorte de monde scindé en deux. Son côté nuit serait recouvert d’une coque de glace, tandis que son côté jour accueillerait un désert ou un océan géant d’eau liquide constamment exposée à la chaleur de son étoile.

Vue d'artiste:
► Afficher le texte
*Note: Image prise depuis http://www.gurumed.org*

Donc, l'apparition de la vie pourrait s'avérer très difficile autour de ce genre d'étoiles.

Et pourtant, la découverte de Proxima b ferait mentir cette dernière information. En effet, qui nous dit que les deux autres étoiles n'influencent pas le comportement de cette planète?
Mais dans tous les cas, et bien qu'elle constitue un excellent candidat de planète propice à l'eau liquide et pouvant abriter la vie, Proxima b ne peut pas être considérée comme une jumelle de la Terre. L'histoire de Proxima b et de son étoile a été radicalement différente de l'histoire de la Terre et du Soleil. La formation de Proxima b, son irradiation par son étoile, les forces de marées qu'elle subit et qui affectent sa structure interne et sa rotation, n'ont pas d'équivalent dans l'histoire de notre planète. Mais nous en saurons plus lors de la mise en service de l'E-ELT (http://www.eso.org/public/teles-instr/elt/), en construction au Chili dont la mise en service est prévue pour 2024, et du SPIRou (http://spirou.irap.omp.eu/) mis en service en 2017.

Sources:
http://www.insu.cnrs.fr/node/5958
http://www.ice.cat/personal/iribas/Prox ... ity_II.pdf

**Informations:**

Qui a fait cette découverte:
Les équipes de recherches impliquées, entre autres:
  • Université de Genève
  • Institut d'astrophysique de Grenade
  • CNRS/INSU
- Le projet"XPlore"
- Tutos Blender
- Tutos Godot Game Engine

“ L'artiste est un malade qui essaie de se soigner en créant, mais plus il se soigne, plus il est malade. Et plus il est malade, plus il est content, vu qu'il n'a aucune envie de guérir." Philippe Geluck